• Love In Trouble - Chapitre 2

    Love in Trouble - Chapitre 2

     



    La nuit venait de tomber, et les étoiles brillaient dans le ciel de Séoul. La chaleur de l'été faisait que même à cette heure de la nuit il faisait assez doux.
     
    Yoru se balançait doucement sur la balançoire du jardin en fredonnant une chanson que sa sœur la plus âgée lui chantonnait enfant. Elle avait forcé Akira à se coucher après lui avoir arracher la manette des mains et l'envoyer à la douche. Ils avaient tous manger sur le pouce, grignotant les plats qu'Abby avait laisser et geekant en même temps.
     
    Elle, elle n'aimait pas vraiment les jeux vidéos... Même si elle est assez casanière, Yoru aimait aussi beaucoup aller se promener avec son chien. Et aimait la compagnie des animaux en général, ce n'était pas pour rien qu'elle avait fait des études de vétérinaire. Itak, qui dormait paisiblement à coté d'elle se leva d'un coup et commença à grogner en direction de la maison. La porte-fenêtre venait de s'ouvrir et Yugyeom apparut dans l'encadrement.
    Yoru se leva et attrapa son fils comme elle le surnommait par le col de son pelage.
     
    -Itak !! Ca suffit !! Non, mais tu va arrêter de grogner comme ça ? Vilain !
    -Oh, tu veux peut être que je reparte ? Ton chien n'a toujours pas l'air de me porter dans son cœur, dit Yugeom en s'approchant de Yoru.
     
    Il était vrai que depuis leur première rencontre, Itak avait la fâcheuse tendance à grogner sur le maknae des Got7.
     
    -Non, je vais le faire rentrer. Il n'a pas a décidé qui doit être dans le jardin ou non, déclara Yoru en traînant Itak vers la maison, avant d'ouvrir la porte et de l'enfermer. Ce dernier la regarder à travers la porte vitré l'air triste. Mais c'était pour son bien.
     
    Elle revient ensuite et se réinstalla sur sa balançoire. Yugyeom l'imita et se balança doucement à ses cotés, profitant de la fraîcheur de la nuit.
     
    -Ta sœur n'est toujours pas rentrer ?
    -Non, unnie travaille souvent tard. Elle recherche toujours la perfection pour ses histoires, et demande souvent l'avis des acteurs. C'est pour ça, qu'elle travaille avec Chang Wook en ce moment en plus d'être son ami.
    -Tu es sûr qu'ils ne sont qu'amis ? Ce n'est pas pour ça que Nao-sshi et toi avaient déménager d'içi ?
     
    Yoru pencha la tête et regarda intensément Yugeom. Cherchant comment lui expliquer les raisons que sa seconde sœur aînée et elle avaient eu.
     
    -C'est assez long à expliquer... souffla Yoru.
     
    Yugeom sourit faisant ressortir ses fossettes et rit.
     
    -Oh mais j'ai tout mon temps, J.B et Jackson se sont lancer dans un duel à FIFA... Et je n'aime pas trop le foot. Akira et Nao dorment et puis tu a l'air de t'ennuyer un peu.
    -Dans ce cas, okay. Par quoi commencer...
     
     
    Yoru se balança moins vite et réfléchit par où commencer mais Yugyeom décida de l'y aider en lui posant des questions plus brèves.
     
    -Pourquoi vous avez déménagé avec Nao-sshi ? Pourquoi ne pas être rester vivre içi ?
    -On pense que unnie ne ressent pas que de l'amitié pour Chang Wook mais elle pense toujours à Tomohisa. Elle ne le sait pas, et ne pense même pas à Chang Wook de cette façon mais... avec Nao-unnie on pense que si on les laisse un peu seul ça pourrait aider. Abby-unnie a dejà Akira qui ne lui facilite pas la tache, si en plus on est là... leur relation n'évoluera jamais. Si elle évolue un jour d'ailleurs. J'avais aussi besoin de prendre mon indépendance, j'ai toujours vécu avec mes grandes sœurs et c'était l'occasion d'essayer. Nao-unnie voulait que j'aille vivre avec elle d'abord, mais j'ai refusé. Je voulais mon propre chez moi.
    -Je comprends mieux, déclara Yugyeom. Pourtant vous êtes souvent içi encore, non ?
    -Quand unnie à besoin de nous, oui.
     
    Des bruits de pas se firent alors entendre dans la pénombre, et Jackson apparut devant les deux jeunes gens.
     
     
    -Je peux me joindre à vous ? Demanda t-il. J.B s'est endormi la manette en main. A mon avis, Nao-chan n'aime pas rester seule aussi. Elle n'est pratiquement jamais chez elle.
    -J'aurai préférer que tu nous laisse, souffla Yugyeom en faisant les gros yeux à Jackson, Yoru lui plaisait quelques peu il fallait dire... Et puis comment tu sais qu'elle n'est jamais chez elle ? Demanda t-il en augmentant le ton.
    -Parce que j'y passe quelques fois quand je sors de la JYP. Son appartement n'est pas loin de l'agence et celui de Yoruichi est au dessus du sien d'ailleurs.
     
    La concerné se leva et pointa Jackson du doigt.
     
    -Yah !!! Wang Jaier !!! Comment tu sais où on vit ?!
    -Nao m'a donner son adresse, et on mange ensemble souvent quand j'ai une pause !
    -Depuis quand vous avez ce genre de relation ?! Suffosqua Yoru.
    -Quel relation ? On est juste ami et on a une passion commune pour la nourriture, répondit simplement Jackson.
    -Je t'interdis de courtiser unnie, elle n'est pas encore remise de sa séparation avec son ex.
    -Je le sais.... Je suis tomber sur des souvenirs d'elle et lui dans son appartement... Elle n'a pas encore tourner la page.
     
    Yoru se rassis et recommença à se balancer tranquillement.
     
    -Unnie à toujours aimer Hiroki-san depuis son adolescence voir même avant.
    -Elle ne veut jamais en parler, elle change de conversation quand je lui demande, dit Jackson.
    -C'est compréhensible, dit Yugeom.
     
    Jackson hocha la tête et mis ses mains dans ses poches.
     
    -Abby-sshi rentre à quel heure ? Demanda Yugeom.
    -Je ne sais pas, répondu Yoru. Elle peut rentrer maintenant comme à 6h du matin.
    -Vous rester seules içi ? Questionna Jackson.
    -On ne peut pas laisser Akira seul en tous cas, dit Yoru.
    -C'est sûr... On a pas d'activité demain avant 10h, on peut rester içi si sa dérange pas, dit Yugyeom.
    -Hum.... Je ne pense pas qu'Abby-unnie soit très d'accord avec ça. Jamais de garçon à la maison, c'est la règle.
    -Peut-être mais J.B dort comme un mort sur votre canapé et Abby n'est pas là !! répondit Jackson en souriant. Je vais allez manger, j'ai une petite faim ! Je vous laisse, les amoureux !
     
    Il s'en alla sur cette phrase, faisant s'arrêter le cœur de Yugyeom.
     
    -Pourquoi.... tu... ...
     
    Il attrapa une pierre au sol et tenta de viser Jackson mais le rata. Ce dernier sautilla à travers le jardin avant de filer à l'abri à l'intérieur. Yugyeom se racla la gorge et remercia le ciel qu'il fasse nuit, il devait être rouge écarlate.... Son hyung pouvait être bête parfois !! Du Jackson tout cracher... Yoru, elle cela la faisait rire.
     



     
     
     Love in Trouble - Chapitre 2

     
     
    Pendant ce temps, dans le centre-ville de Séoul. Abby et Chang Wook était toujours dans le bureau de la jeune femme...Cela faisait des heures qu'ils travaillaient et Chang Wook avait du mal à rester éveillé. Il en était à son cinquième café de la soirée et il avait l'impression que la caféine ne lui faisait plus aucun effet, c'était comme s'il buvait de l'eau.
     
    Il posa sa tasse sur la grande table qui leur servait de plan de travail et où une centaine de document était entreposer. Ils y avaient les fiches de chaque personnage, chaque lieux, les fiches des liens entre les personnages et bien sûr l'intrigue. Abby peaufinait la fiche de l'héroïne principale un stylo violet en main et sa tasse de café dans l'autre.
     
    Au contraire de son acolyte, Abby carburait littéralement au café au lait. L'acteur ne savait pas comment elle faisait. Il avait pris l'habitude de l'accompagner dans ses travaux, surtout avec ce drama où il allait avoir le rôle principal mais il était toujours fasciné sur la façon de travailler de la jeune femme.
    Il se laissa aller dans son siège et pencha la tête en arrière, la laissant pendre dans le vide et regardait le plafond. Il n'en pouvait plus et avait besoin de changer d'air. Il savait qu'il en faisait plus qu'il ne fallait concernant son rôle et qu'en général les acteurs n'aidaient pas autant la personne charger du scénario... mais il voulait rester auprès d'Abby le plus possible.
     
    Soudain, il décida de se lever et se dirigea vers elle. Attrapant sa tasse ainsi que son stylo des mains d'Abby, il les posa sur la table puis prit la main de cette dernière.
     
    -On va sortir un peu, déclara-t-il simplement sans demander l'avis d'Abby qui ne comprenait pas ce qu'il se passait.
    -Mais je n'ai pas fini ! S'écria cette dernière qui détestait qu'on la dérange pendant qu'elle crée.
    -Ça te fera du bien, répondit simplement Chang Wook en la tirant et commençant à la traîner à travers les dédales de couloir qu'il y avait dans le bâtiment.
     
    Ils prirent l'ascenseur pour se rendre au rez de chaussée avant d'arpenter encore quelques couloirs et d'enfin sortir dehors. Il commençait à plutôt faire frais dehors, et cela leur fit un bien fou. Les bureaux étaient climatisés mais rien ne valait la fraîcheur de la nuit. Bon, a part le fait de se faire attaquer par les moustiques.... Abby détestait cela et se grattait déjà sous l'œil amusé du Chang Wook.
     
    -Allez viens, dit-il en lui tenant toujours la main et la tirant une nouvelle fois derrière lui.
     
    Après cinq minutes de marche, ils s'arrêtèrent au petit bar où ils allaient souvent et Chang Wook commanda des verres de soju ainsi que de la poitrine de porc.
     
    -Tu a faim à cette heure-ci ? Demanda étonner Abby.
    -Je suis coréen, ne l'oublie pas. Je peux manger à n'importe quelle heure.
     
    Abby rit puis suivit la vieille femme à qui appartenait l'endroit et s'installa à la table proposer.
    Une fois que la commande arriva, Chang Wook s'occupa de faire griller la viande tandis qu'Abby commençait déjà à boire.
     
    -Mange, ne fais pas que boire, dit Chang Wook en attrapa une feuille de salade où il enfourna un morceau de bœuf bien grillé avant de l'amener à la bouche de la jeune femme sans attendre son avis.
     
    Elle le mangea mais faisait la moue. Une fois avaler, elle prit la parole.
     
    -Je n'ai pas faim tu sais.
    -Je sais, mais ce n'est pas bon de boire sans manger et puis avec tout le café qu'on à ingurgiter bonjour les brûlures d'estomac.
    -Oui mais je n'ai quand même pas faim.
    -Comme tu veux, moi je vais manger en tous cas, dit-il avant de prendre plusieurs morceaux de bœuf et de les ingurgiter sous l'œil ahuri d'Abby.
     
    Chang Wook bien que totalement différent lui faisait penser à son ex-mari là tout de suite. Tomohisa mangeait comme lui.... Son esprit divagua et une expression triste s'affichait désormais sur son visage sans qu'elle ne s'en rende compte. Chang Wook lui ne ratait rien et ne faisait que l'observer. Sans lire dans son esprit, il savait très bien qu'elle pensait à lui.
    Il ne dit rien et continua à manger en la regardant.
     
    Après quelques minutes sans bouger, Abby prit machinalement la bouteille de soju et commença à se servir. Elle but trois verres d'affiler le regard dans le vide jusqu'à ce que Chang Wook intervienne. Au quatrième verre, l'acteur attrapa le bras de la scénariste et l'empêcha de le porter à ses lèvres. Il prit le verre de sa main libre et bu lui-même le liquide. Il grimaça car peu importe qu'on y soit habitué ou pas, le soju était un alcool assez fort.
     
    Abby sorti de sa rêverie et leva les yeux vers son ami.
     
    -Qu'est-ce que tu fais ? Demanda-t-elle.
    -Je t'évite une gueule de bois demain matin. Je te rappelle que tu a rendez-vous avec le directeur de la programmation à 9h.-Et alors ? Ça serait pas la première fois que j'aurai picoler avant de présenter un de mes drama à une chaîne...
    -Tu veux que je te rappel ce qui s'est passer la dernière fois ?
    -Quoi ? De quoi tu parles ?
    -Oh s'il te plaît, ne fais pas comme si tu ne t'en souvenais pas, dit-il en soufflant.
     
    Abby détourna le regard et sifflota. Chang Wook mangea encore une fois un wrap avec de la viande avant de continuer.
     
    -Je te parle de la fois, où tu es arrivé avec la gueule de bois à la présentation de ton dernier drama et que tu t'es endormi sur Park Bo Gum.... Il ne savait plus où se mettre.... En plus tu as dû travailler avec lui pendant des mois car il avait eu le rôle et que j'avais échoué à l'audition.
    -Ah tu parles de cette fois-là ? dit innocemment Abby.
    -Arrête de faire l'innocente, tu sais très bien que tu ne sais pas mentir.
    -Il fallait quelqu'un de pas très musclé pour le rôle masculin principale et Park-sshi allait à merveille pour le rôle.
    -Donc tu sais de quoi je parle, déclara Chang Wook.
    -Oui, oui... C'est bon, j'ai compris ! Arrête de me faire la morale « Papa » ! bougonna Abby.
    -Je ne suis pas ton père, et heureusement parce que ça ne serait pas très moral...
    -Pourquoi pas très moral ? Demanda Abby en pencha la tête de façon mignonne, ce qui ne lui ressembler guère en général.
     
    Chang Wook se pinça les lèvres. Pourquoi avait-il dit cela à haute voix ? Est-ce qu'il avait trop bu déjà ??
     
    -Parce que.... parce que... Parce que, c'est comme ça !! s'écria-t-il avant de manger plusieurs morceaux de bœuf à la suite nerveusement.
     
    Abby ne comprenait pas du tout où il voulait en venir et se demandait si ce n'était pas lui qui avait plus bu qu'elle. Elle laissa tomber et prit une feuille de salade et un morceau de viande et les mangea afin de remplir quelque peu son estomac. Comme cela elle n'aurait pas la gueule de bois demain matin... Elle était assez résistante à l'alcool après tout.
     
    Ils restèrent ainsi une demi-heure encore, finissant les plats qu'ils avaient commandés.
    Deux heures du matin sonna quand ils étaient à la caisse afin de payer. Chang Wook paya tandis qu'Abby l'attendait patiemment en pianotant sur ton portable.
    Elle avait envoyé un message à Yoru et Nao simultanément.


     
    DE ABBY :
     
    Comment ça va à la maison ? Akira est coucher ?
     
    DE YORU :
     
    Tout va bien. Akira dort depuis un moment déjà.

     


     
    Abby fut rassuré compris que Nao devait déjà dormir aussi vu qu'elle ne lui avait pas répondu et connaissant sa sœur. Par contre cela était étrange que Yoru, qui était également une grande dormeuse n'était pas couché...
     
    -Laisser les donc vivre leur vie, dit une voix derrière elle soudainement.
     
    Abby se retourna et sursauta. Chang Wook était collé à son dos, son menton dans le cou de la jeune femme.
     
    -YAH !!! Qui te donne le droit de lire mes conversations ? Cria-t-elle en s'éloignant de lui.
    -Tu avais l'air si concentré que je ne voulais pas te déranger, voilà tout.
    -Mais... mais ça te donne pas le droit de lire ce que j'écris ! S'offusqua-t-elle.
    -Roh c'est pas comme si tu écrivais des trucs sensationnel non plus... souffla -t'il en s'approchant de la jeune femme.
    -De quoi je me mêle, pff... souffla à son tour Abby, en se retournant dos à Chang Wook.
     
    Elle commença à avancer d'un pas soutenu.
     
    -Abby ! Attends-moi ! S'écria Chang Wook courant après Abby.
     
    Arrivé à sa hauteur, Abby l'ignora.
     
    -Qu'est-ce que tu as ? Tu me boude ? Demanda-t-il.
     
    Abby ne répondit pas et continua à marcher vers le studio.
     
    -Pourquoi tu m'en veux ? Je me demande simplement pourquoi tu couve autant tes sœurs, elles sont majeures désormais.
     
    Abby fit volte-face et regarda Chang Wook d'un air sérieux en croisant les bras.
     
    -Tu veux vraiment qu'on en parle ? Demanda t-elle.
     
    Chang Wook avait toujours voulu savoir pourquoi les trois sœurs étaient aussi soudé les unes aux autres. Il en savait un peu sur leur vie mais ne connaissait que les grandes lignes, Abby ne voulait jamais parler de leur vie en détail.
     
    -Si tu veux bien, oui j'aimerai en savoir plus.
    -Très bien, mais je vais avoir besoin de boire pour cela.


     
    Love in Trouble - Chapitre 2                                                     

    Ji Chang Wook

     

    Dans le studio Abby et Chang Wook s'installèrent confortablement sur le canapé du studio, avec quelques bouteilles de soju qu'ils avaient achetées précédemment au combini.
    Chang Wook n'était pas vraiment d'accord tout d'abord mais Abby ne lui avait pas laisser le choix. C'était cela où elle ne lui racontait rien...
    Chang Wook avait été partagé par le fait qu'Abby avait sa présentation le lendemain et le fait d'en savoir plus sur elle. Au final, il ne put s'empêcher d'assouvir sa curiosité. Il n'aurait peut-être plus une occasion comme celle-ci. Il était rare qu'Abby veulent se confier à propos de son passé.
     
    Abby ouvrit une des bouteilles et avala cul-sec la moitié de celle-ci devant un Chang Wook médusé.
     
    -Mais tu es folle ! Tu va avoir la gorge en feu ! s'écria l'acteur en prenant des mains de la jeune femme la bouteille en question.

    Pour toute réponse, la scénariste lui tira la langue ce qui montrait que l'alcool commençait à lui monter au nez quelque peu.
     
    -Tu es saoul, Abby, fit Chang Wook en posant la bouteille entamée sur la table.
    -Peut-être... avoua Abby.
     
    Un silence se fit avant qu'Abby ne reprenne la parole.
     
    -Tu sais quand c'était la première fois que j'ai picolé ? demanda Abby.
    -A tes 20 ans ? Comme tout le monde, répondit Chang Wook même s'il doutait fortement de sa réponse. (Note : en Corée la majorité est à 20 ans et il est interdit de boire de l'alcool avant la majorité, c'est très mal vu)
    - ANYAH !!! s'écria Abby en pointant Chang Wook du doigt. Mauvaise réponse, Monsieur l'acteur !!!
     
    Chang Wook avait la certitude désormais qu'Abby n'était pas dans son état normal... Le pire c'était qu'elle avait repris sa bouteille que Chang Wook lui avait confisqué précédemment et qu'elle l'avait fini...
     
    -Haaaahhh , soupira-t-elle de satisfaction avant de poser la bouteille et de continuer son histoire. J'avais.... 14 ans !!!
     
    Abby clapa dans ses mains comme si elle venait de donner la bonne réponse à une jeu.
     
    -14 ans ?? demanda Chang Wook intrigué.
    -Ma mère nous élever seules mes sœurs et moi depuis que mon père l'avait trompé pour la énième fois. Elle était de moins en moins à la maison et j'avais la responsabilité de mes sœurs quand elle n'était pas là... Nao avait 8 ans et Yoruichi avait 4 ans. Elle avait laissé la bouteille et curieuse j'avais voulu gouter, c'était du saké. J'ai été malade et ma mère m'a tué en rentrant.
    -Parce que tu avais bu sa bouteille ? demanda-t-il en imaginant déjà le mélodrame familial.
    -ANYAH !!! Deuxième mauvaise réponsseeuuuhh !!! Tu crois que la vie c'est un drama ou quoi ?
    -Bah vu ce que tu me dis....
     
    Abby hocha négativement la tête frénétiquement.
     
    -Non, oka-chan ( maman en japonais) nous a toujours aimé et s'occuper très bien de nous. Nous avions tous ce que nous voulions, elle avait toujours peur que comme notre père était parti quand Yoru avait environ 2 ans qu'on ait un manque affectif... Ah, elle était psychologue en fait mais je crois qu'elle n'était pas très douée... C'était la fille de notre PDG de grand-père, il détestait oto-san ( papa en japonais) et je crois que c'est un peu pour ça qu'il est parti d'ailleurs. Notre père était français, c'est pour ça que j'ai les yeux verts et que Nao a les yeux bleus. Il n'y a que Yoru qui a hérité des yeux marrons foncé de notre mère.
    Enfin bref, après leur séparation oka-chan enchainé les hommes... Elle ne l'est ramené jamais à la maison mais nous les présenter quelques fois et je devais garder mes sœurs quand elle sortait.
    -C'est pour ça que tu es si proche de tes petites sœurs, tu es une sorte de deuxième maman.
    -SEKAI DESSSUUUUU !!! (bonne réponse en japonais) hurla Abby en applaudissant.
     
    Elle entama une autre bouteille sous l'œil médusé de Chang Wook.
     
    -Abby, tu ne pense pas que tu abuse un peu là ?
     
    La concerné leva les yeux vers son acolyte et le foudroya du regard. Une regard noir plein de haine mais qui étrangement ne dérangeait pas Chang Wook. Il savait que ce regard ne lui était pas destiné.
     
    -Tu en a besoin c'est ça ? déclara Chang Wook, comme s'il lisait dans l'esprit d'Abby.
     
    Elle hocha simplement la tête et se servir un petit verre avant de le boire d'un trait.
     
    -HAAAAAhhh, sa arrache ! Tu devrais boire aussi !!
     
    Reprenant la bouteille, elle le servit puis lui donna le boire qu'il bu sans broncher. Il savait que de toute façon c'était peine perdue, elle ne lui laisserait pas le choix. Il regarda discrètement l'heure et vu qu'il était déjà 3h et demi du matin.... Ils étaient bien partis pour faire une nuit blanche... Abby avait enfin décidé de lui racontait plus en détail son passé et il ne voulait pas en perdre une miette. Cela faisait un an qu'ils se connaissaient mais il avait l'impression de l'avoir toujours connu, c'était si simple et naturel d'être avec elle. Il savait qu'il en était tombé amoureux depuis un bon moment déjà mais il se taisait car il savait qu'Abby n'était pas prête pour entamer une nouvelle relation encore.
    Sa relation avec son ex-mari avait été très forte et de plus elle faisait passer le bonheur de ses sœurs ainsi que de son fils avant le sien. Même s'il aimerait entamer une relation avec elle, il savait que pour l'instant c'était impossible. Il se contentait d'être à ses côtés en tant qu'ami. Mais jusqu'à quand tiendrait-il ainsi ?
     
    Il reposa le verre sur la table.
     
    -C'est à cette époque que tu as connu toute la bande avec qui vous traîniez tes sœurs et toi ?
    -Plus au moins... J'ai connu Hiroki au jardin d'enfant, c'était notre voisin quand mes parents étaient mariés encore. Il vivait avec sa grand-mère et son petit frère. On était toujours fourré ensemble. Une gaijin et un orphelin... on était les parias de l'école. Les enfants s'est souvent cruel, alors on se battait ensemble contre les autres.
    Dans la société japonaise, une franco-japonaise avec les yeux verts et un gamin qui n'a pas de parents c'est extrêmement mal vu. On entrait pas dans les cases.  
    -Tu a connu... ton ex-mari aussi à cette époque ? demanda Chang Wook à demi-mot.
     
    Abby secoua la tête négativement.
     
    -Je l'ai connu à la fin du collège. Il venait d'être transféré avec son meilleur ami, Jin Akanishi. Ils avaient débuté en tant que Johnny's juniors quelques années avant. C'étaient un peu les crâneurs du collège et du lycée aussi par la suite. Moi, j'étais une parfaite petite yankee qui séchait les cours avec Hiroki et qui faisait la loi dans l'établissement. Tout le monde nous respectait, on avait monté un gang et même un groupe de rock.
    On se battait encore et toujours mais jamais pour de mauvaise raison. Nous étions des yankees pas des yakuzas.
    -Et comment tu en es venu à aimer un être qui était populaire et qui cranait, toi la yankee ? interrogea Chang Wook curieux.
    -A l'époque j'étais en couple avec mon premier amour, Hideaki Takizawa alias Tackey pour les intimes. Il était aussi populaire dans un sens mais pas le même que Yamashita. Il était très sociable et aidait toujours les plus jeunes. Il s'occupait de plusieurs clubs et étaient le président de nombres d'entres eux. C'était un peu le contraire de moi et je l'admirais pour cela.  
    Quand Yamashita est arrivé dans ma vie, on ne pouvait pas se supporter. On se détestait mais comme on dit « les contraires s'attirent ». Ça n'allait pas vraiment fort avec Hideaki et on se disputait régulièrement.
    Un jour, j'avais séché les cours comme d'habitude et Hiroki n'était pas là. Il avait été convoqué dans le bureau du principal, mes sœurs étaient en cours et le reste de la bande était dispersé un peu partout. Les couloirs étaient déserts et je m'étais réfugié sur le toit du lycée.
    Je venais de me disputer pour la énième fois de la semaine avec Hideaki et il m'avait laissé en plan-là.


     
    *F.L.A.S.B.A.C.K*
     
    PDV de Tomohisa


    Love in Trouble - Chapitre 2
     

    Love in Trouble - Chapitre 2
                                        Jin Akanishi et Tomohisa Yamashita

     



    Jin était attendu dans le bureau du proviseur suite à une bagarre avec Narimiya, et je m'emmerdais un peu pour le coup. Je mettais donc réfugier sur le toit afin de lire quelques mangas après être passé par le distributeur prendre un melon pan ainsi qu'une boisson.La porte du toit s'ouvrit alors à la volet dans un grand fracas. Je sursautai et je me réfugiai derrière un pilonne, pensant que c'était un pion.
     
    -De toute façon tu es toujours trop coincé du cul !!! s'écria une voix féminine.
    -Je ne peux pas sécher les cours juste pour qu'on sorte voir un de tes stupides groupe de rock, Abby !!
    -Un de mes « stupides » groupes de rock ?!
    -Il y a des choses plus importantes dans la vie...
    -Peut-être mais on est des ados, sécher les cours et voir un groupe jouer sa s'appelle vivre son adolescence ! Mais je crois qu'on a pas la même vision des choses à ce niveau !!
    -Ça c'est sûr !!! Je me demande bien pourquoi on sort ensemble en fait !
     
    Je me tournai et regarda rapidement ce qu'il se passait, tout en restant à califourchon pour ne pas me faire repérer. Je reconnu Hideaki Takizawa ainsi que la leader de ce putain groupe de yankee que je haïssais. Elle avait les larmes au yeux et l'air vraiment en colère, mais ce n'était pas comme d'habitude lorsqu'elle tabassait quelqu'un. Elle avait l'air.... Si fragile en cet instant.
     
    Curieusement j'avais envie d'intervenir et de la défendre. Je trouvais qu'elle avait tout à fait raison et que Hideaki-san était trop « bon élève ». Je m'étais toujours demandé ce qu'il faisait ensemble d'ailleurs.
    Soudain Hideaki-san tourna les talons et s'en alla en claquant la porte de l'escalier menant au toit. Il laissa ainsi la yankee seule. Je ne savais pas quoi faire, devais-je me montrer ou attendre qu'elle s'en aille à son tour ?
    Subitement, elle s'accroupi les genoux touchant sa poitrine et elle se mit à pleurer.
    Mais.... Pourquoi ? Je ne savais pas quoi faire, cela me paniquait !
    Elle pleurait encore et encore et sa me brisait littéralement le cœur. Machinalement je me leva et me dirigea vers elle.


     
    Vue de Abby


     
    J'avais le cœur brisé et mes larmes coulait s'en que je ne puisse les arrêter.
    Hideaki avait été mon premier amour, le premier garçon avec qui j'étais sorti... Je voulais littéralement mourir en cet instant. Connard de Hideaki !!! J'entends soudain des pas venir vers moi... Hideaki ?
    Je relevai la tête et vu une brique de lait à la framboise devant moi.
     
    -Je l'avais pris pour moi mais je crois que tu en a plus besoin, tu va finir par te déshydrater.
     
     Ce n'était pas la voix d'Hideaki. Je reniflai et essuya mes larmes avec les manches de mon uniforme. J'avais honte. J'attrapa la brique et la bu d'un trait cependant. Cela le fit rire.
     
    -Tu te moque de moi ?? lui dis-je abruptement.
    -Pas du tout, je te trouve juste très différente de d'habitude. Tu en est presque mignonne.
     
    Je levai les yeux vers l'inconnu, que je n'avais pas encore regarder jusqu'à présent et reconnu cet abruti de Yamashita. Le mec qui sortait avec une fille différente par jour et qui trainait toujours avec ce con de Akanishi...
     
    -Tu n'est pas avec ton pote ou une de tes conquêtes aujourd'hui ? lui-demandais-je.
    -Non, je te rappelle que ton « pote » Narimiya a frappé Jin et qu'ils sont en ce moment dans le bureau du proviseur.
    -Ah oui c'est vrai...
     
    Je me levai, mes jambes me faisait mal à présent.
     
    -Bakanishi, n'avais qu'à pas essayer de regarder sous les jupes des filles de la classe.... Heureusement que je n'étais pas là, je lui aurais fait plus mal qu'Hiroki.
    -Il a quand même un œil au beurre noir...
    -Enfin, bref j'avoue que Jin n'avait pas a faire ça.
     
    Je fus choqué. Est-ce que j'avais bien entendu ?
     
    -Tu es sérieux ?
    -Toujours. D'ailleurs ton copain est un peu trop « sérieux » à ton gout à ce que j'ai vu.
    -Ah.... Oui....
     
    Il me sourit et son sourire était étrangement chaleureux, amical. C'était la première fois que je le voyais sourire ainsi, d'habitude il cranait toujours une fille à son bras ou traînait dans les couloirs avec Jin en faisant la gueule.
     


     *F.I.N DU F.L.A.S.B.A.C.K*


     
     
    -Je crois que c'est ce jour-là que je suis tomber amoureuse de lui... C'est là que j'ai vu un aspect différent de lui, avoua Abby.
     
    Chang Wook avait bu ses paroles comme si sa vie en dépendait. Il posa une main sur celle de la jeune femme et la serra.
     
    -Ce n'est pas parce que tu a eu de mauvaises expérience que tu ne trouvera jamais celui qui te fera sourire et juste sourire.
    -C'est pas un dialogue d'un de tes dramas ça ?
    -Si, mais je pensais que c'était approprier, déclara Chang Wook qui avait l'impression d'avoir été pris la main dans le sac.
     
    Abby rit et sourit à Chang Wook. D'habitude lorsqu'elle évoquait ses souvenirs, surtout ce avec son ex-mari elle était déprimé pendant des jours mais là étrangement elle se sentait bien.

    « Love In Trouble - Chapitre 1Love In Trouble - Chapitre 3 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :